Les Zeppelins?

Le Zeppelin. C’est une influence culturelle dans le monde entier, par l’origine des dirigeables avec Compte Von Zeppelin en le début de la 20e siècle, à le monde de musique avec Led Zepellin, à le monde du cinema avec beaucoup de films–par example dans «Kiki’s Delivery Service», «Sky Captain and the World of Tommorow», et quelques épisodes de «Doctor Who»–et aujourd’hui, le zeppelin peut une influence culturelle de le Québec.

Mais…pourquoi?

Premièrement, ce qui est un dirigeables? Celui a inventé par Compte Von Zeppelin, la dirigeable est un aérostat. Le zeppelin était censé servir à un type de croisère, mais avec le début de la première Guerre Mondiale, des dirigeables utilisait pour la guerre par Allemagne. Beacoup de attaques sur Britain par Allemagne utilisaient des zeppelins. Mais le famille qui a inventé le zeppelin voulait les zeppelins à servir paix, ne servir pas la guerre, alors après la guerre et après la morte de le compte, Hugo Eckner est devenu la tête de l’enterprise. Avec le Zeppelin «Graf Zeppelin» l’enterprise est devenu, encore une fois, une interprise pour voyager. Mais quand le Hindenburg a inventé, ils ont utilisé hydrogène (qui est flammable), alors le Hindenburg a explosé et avec lui, l’industrie des dirigeables.

Alors, encore, pourquoi?

Selon un article de Le Devoir, le gouvernement du Québec donne une enterprise français, s’appele «Flying Whales», 30 millions de dollars pour le droit exclusif de production (mais l’article dit le droit pour Amérique du nord, ne jusque pour le Québec), et l’enterprise créera 400 emplois. Aussi, il dit l’invesstiment gagnera l’argent pour le Québec avec l’industrie transportif.

Mais, je ne comprende pas leur decision. Et beaucoup de personnes sont critiques aussi. Si leur idée marche, les zeppelins pourraient être une agrafe du culture québécois. Peut-être, beaucoup de personnes voyageraient au Québec à monter des zeppelins. Mais c’est s’il marche, et il n’est pas l’industrie est morte quelques décennies.

En conclusion…je ne sais pas. Ce serait sympa s’il marche, mais il est un risque economique (30 millions de dollars!). Mais, je suis intéressé en comment les dirigeables pourraient changer leur culture s’il marche.

Mais, c’est quand même bizarre.
https://www.ledevoir.com/politique/quebec/566911/fitzgibbon-defend-un-investissement-de-30-millions-dans-des-dirigeables

Coupe Vanier

Site web: https://www.journaldequebec.com/2019/11/18/les-partisans-de-quebec-se-font-tirer-loreille

Cet article s’appelle “Coupe Vanier: les partisans de Québec se font tirer l’oreille” et il a publié aujourd’hui (le 18 novembre). L’idée principale est que seuls 6700 billets ont été vendus pour la Coupe Vanier, ce qui est le championnat pour le football (américain) universitaire. Cette année, le match est entre l’Université de Montréal et l’Université de Calgary. Le comité organisateur dit qu’une des principales raisons pour la réduction des ventes est le fait que l’Université Laval ne participera pas à la Coupe Vanier cette année. Un autre problème est l’emplacement du match. Cette année, c’est à Québec, mais l’emplacement est problématique parce que le comité organisateur ne sait pas si USports (le nom de la conférence sportive) reviendra à Québec en 2020 pour le Coupe Vanier. En fin de compte, la situation est extrêmement complexe et problématique.

J’ai trouvé cet article très intéressant parce qu’il montre l’importance de football québécois. Souvent, quand on pense aux sports québécois, ils pensent au hockey, mais cet article montre que le football est aussi populaire. Ces dernières années, il semble que la Coupe Vanier ait été un événement sportif très important que fait une partie intégrante de la culture québécoise. Maintenant, le succès de l’événement décline parce que de circonstances malchanceuses, mais il semble que ce soit un problème temporaire. En plus de cela, l’article mentionnait un autre élément québécois: l’importance de l’Université Laval. Comme nous avons appris en classe, l’Université Laval a été la première université francophone qui a établié au Québec. Il continue d’être une partie importante de la culture québécoise parce que leur incapacité d’être en finale cette année est un raison pourquoi il y a une baisse des ventes.

Les producteurs de grains réclament une rencontre

Neige hâtive: les producteurs de grains réclament une rencontre avec Québec

Le 17 de novembre les Producteurs de grain du Québec (PGQ) ont réclamé une rencontre avec le gouvernement pour «identifier des solutions à la crise».  Ils ont été touchés par une neige hâtive qui affecte le rendement et la qualité du maïs et du soya. Cette évènement affecte les agriculteurs car quand ils ont <<vu leurs champs être ensevelis sous la neige la semaine dernière, alors que près des trois quarts de la production de maïs étaient toujours à être récoltés>> Puis <<la situation est encore pire dans le soya, où 10% de la récolte a été ensevelie sous la neige>> (AGENCE QMI). Cette neige a causé assez de problème pour les producteurs alors <<les PGQ demandent une rencontre d’urgence avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, ainsi qu’avec la Financière agricole du Québec, pour clarifier les programmes d’indemnisation pour les agriculteurs>> (AGENCE QMI).

Tout d’abord, je tiens à dire que je suis heureux que le froid soit de retour juste parce que je pense qu’il est meilleur pour le climat mais Je sais qu’il doit être difficile pour l’agriculture de cultiver plus de nourriture avec la neige tout endommager. Dans cet article, j’ai appris qu’il est important d’avoir une assurance au cas où des choses comme ça se produisent. J’espère qu’il vont trouver une solution car c’est estimer que <<la valeur du maïs cultivé annuellement au Québec atteint 675 M$, contre 500 M$ pour le soya>> (AGENCE QMI) un problème avec la récolte veut dire un problème économique parmis les producteurs et une diminution de la consommation du maïs et du soya.

https://www.journaldequebec.com/2019/11/17/neige-hative-les-producteurs-de-grains-reclament-une-rencontre-avec-quebec#cxrecs_s

Front Froid au Quebec

https://www.journaldequebec.com/2019/11/16/un-vieux-record-de-froid-fracasse

En vue de sa position dans l’extrême nord du continent, le Québec a eu son lot d’hiver rude et froid. Jusqu’à récemment, le record de froid pour un 16 novembre était -15 degrés celsius. Ca avait pris 86 ans pour baisser le record précédent de seulement 1 degree en 1933. Et pourtant, ce 16 novembre à vue ce record se faire briser et dépasser d’une manière inattendue qui a pris a cours toute les ressources pour les sans-abris avec une température de -16 degrés avec un ressentie de -25. Dut a ce front de froid, plusieurs sans-abris se sont retrouvé à la rue faute de ne pas avoir assez de lit dans les abris. Tout n’est pas que de mauvaises nouvelles avec ce front, car il annonce aussi l’arrivée de l’hiver ce qui permet aux adorateurs de la neige de se réjouir. 

Personnellement, lire à propos des sans-abris m’as un peu rendu triste, mais connaissant le système québécois un peu, je sais qu’ils trouveront quelque chose pour les aider durant les quelques prochain jours. Tandis que pour les vacanciers, je les félicites de loin depuis la chaleur de ma couverture. J’aurais bien aimé pouvoir avoir ce genre d’enthousiasme pour l’hiver, mais je n’en suis pas capable.

Québec et la laïcité aujourd’hui

https://quebec.huffingtonpost.ca/entry/loi-laicite-deuxieme-contestation-cour_qc_5db2093de4b03285e87c178c

https://www.lapresse.ca/debats/opinions/201911/15/01-5249891-loi-sur-la-laicite-de-letat-le-canada-contre-le-quebec.php

Québec s’est toujours distingué du reste du Canada. Sur le plan linguistique, le Québec est différent parce que c’est la seule province francophone au Canada. Même sur le plan gouvernemental, le Québec est la seule province régie par le code civil français. Mais comment cela affecte-t-il les lois et les politiques du Québec, surtout par rapport au reste du Canada?

En France, on insiste beaucoup sur la séparation de l’église et de l’état dans le gouvernement. Parce qu’ils opèrent sous des gouvernements similaires, cette emphase porte aussi sur Québec. Cela se traduit par beaucoup de laïcité dans la province. Il y a quelques semaines à peine, Québec a adopté une loi sur la laïcité, qui s’appelle l’acte 21, qui interdit de porter des symboles religieux en public. Depuis lors, la loi a reçu beaucoup de contrecoups. Beaucoup des gens disent que la loi cible injustement certains groupes de personnes, en particulier les filles musulmanes, qui ne peuvent plus porter son hijab. Cependant, certaines personnes défendent la loi. Leur argument est que la séparation de l’église et de l’état est nécessaire pour un gouvernement démocratique et que le Québec est dans un meilleur état que le reste de la monarchie canadienne. Ils utilisent la logique que les gouvernements laïques travaillent dans de nombreux autres pays, comme les États-Unis, l’Italie et l’Espagne.

À mon avis, je suis d’accord avec l’idée que la loi cible injustement certains groupes et je pense qu’elle devrait être modifiée. Je ne suis pas d’accord avec l’argument qui compare la laïcité dans d’autres pays. Oui, la séparation de l’église peut être bonne, et cela fonctionne aux états-unis; cependant, la laïcité peut être appliquée à divers degrés. Il n’y a pas d’autre pays notable, à part la France, qui a créé une loi laïque aussi stricte que ça. Vous ne pouvez pas faire de comparaison entre la laïcité du Québec et des États-Unis, car les États-Unis n’interdisent pas aux gens de porter le hijab en public. La séparation de l’Église et de l’État fonctionne aux États-Unis parce qu’elle permet aux gens d’avoir la liberté de choix, ce que la loi du Québec ne permet pas. Il y a déjà eu des protestations contre les lois françaises sur la laïcité et je pense que la même chose va se passer au Québec. 

Je pensais que ces articles étaient intéressants car ils portaient sur le sujet de la laïcité dont nous parlons en classe. Il est intéressant de noter que cela a été un sujet de conflit depuis la Révolution tranquille dans les années 1960. Je suis curiuese de voir comment les citoyens réagissent à cette nouvelle loi.

On peut toujours trouver des ‹‹Boys Clubs››

https://www.revuegestion.ca/boys-club-dans-les-milieux-de-travail-au-quebec-mythe-ou-realite

Après l’apogée d’un movement fort pour l’égalité et les droits égals pour les femmes, on ne s’attendrait pas à ce qu’il y a toujours des disparités aux travails. L’auteur Anne-Marie Tremblay explique que ce qui s’appellent des ‹‹Boys Clubs›› ne sont pas des mythes.

Avec l’aide de deux experts, Martine Delvaux et Sophie Brière, Tremblay présente des statistiques qui démontrent que la disparité existe toujours, partout des conseils d’administration aux bourses, aux travails des avocats. Elle aussi fait remarquer ce qui s’appelle le principe de la Schtroumpfette. C’est l’acte d’embaucher une femme pour ne pas avoir une mauvaise conscience; alors, même s’il y a une femme qui travaille quelque part, le principe de la Schtroumpfette dit que c’est toujours un ‹‹Boys Club››.

Vers la fin, elle discute comment les femmes peuvent éradiquer ce problème: comprendre ce qui cause le problème et ramasser beaucoup de soutien à mettre fin à ces tendances.

L’apogée de ce movement va de pair avec les autres movements dont nous parlons. Le movement souverainiste et le movement pour les droits égals pour les femmes, la critique pour les deux s’adresse aux grandes entreprises. Les deux groupes disent qu’ils ont été relégués aux travails pires pendant que les canadiens anglophones et les ‹‹Boys Clubs›› ont pris ce qui est le meilleur.

La Fête Nationale du Québec 2019 : Un Thème Important

Cet article est « La 185e Fête nationale est placé sous le thème « Un monde de traditions » » par La Presse canadienne. La Fête nationale du Québec pour l’année 2019, la 185e Fête nationale, a organisé par le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ). Selon le président de cette organisation, Etienne-Alexis Boucher, le thème « Un monde de traditions » représente le Québec aujourd’hui parce que « La nation québécoise est une nation riche, dont le corpus culturel est enrichi par des gens qui viennent de partout dans le monde, qui nous apportent leurs traditions. »

La Fête nationale, qui s’est déroulé pendant l’été, inclurait beaucoup de festivités pour célébrer le Québec et la culture québécoise. Le cadre pour quelques évènements était sur les plaines d’Abraham. Les gens importants qui ont participé à la Fête incluraient la chanteuse Cœur de pirate et le dramaturge Michel Tremblay. Dans l’ensemble, cette Fête nationale du Québec célébrait le Québec, sa culture, et ses traditions par plusieurs d’activités, tous sous le thème de diversité.

Dans notre cours, nous avons appris sur les mouvements pour l’indépendance québécoise, comme la Révolution Tranquille, le Parti Québécois, le Front de libération du Québec, et les gens célèbre qui voulaient la séparation du Québec. Après j’ai appris ces informations, je comprends la Fête nationale différemment. A mon avis, je pense que cette fête représente les idées nationalistes, similaires aux idées séparatistes pendant la Révolution Tranquille. La Fête célèbre le Québec séparément du reste du Canada. Les festivités représentent l’histoire et la culture du Québec exclusivement. Par exemple, la participation des autochtones et la signification historique des plaines d’Abraham montrent les aspectes importantes pour Québec. Ces aspectes, les autochtones et la Bataille des Plaines d’Abraham, aidaient le développement du Québec d’aujourd’hui. De même, les participants dans la fête, comme Cœur de pirate et Michel Tremblay, montrent la célébration de la culture vraiment québécoise. A mon avis, c’est intéressant aussi que Michel Tremblay était actif dans la Révolution Tranquille. La Fête nationale, par conséquent, représente une célébration du Québec avec les idées similaires aux idées séparatistes et nationalistes.

Finalement, je crois que le thème de la Fête, « un monde de traditions, » représente la transformation du Québec. Pendant la Révolution Tranquille et le contrôle des canadiennes anglais, il y avait beaucoup de réactions négatives contre les canadiennes françaises. Le poème « Speak White » montre ces réactions avec les mots qui utilisaient décrire les canadiennes françaises négativement. Par conséquent, je pense qu’il est très intéressant qu’aujourd’hui, les gens québécois veulent célébrer la diversité du peuple au Québec. A mon avis, cette transformation a grande importance pour le futur du Québec. Après leurs épreuves et leurs idées nationalistes et séparatistes, les gens au Québec s’unissent les gens différents sous le titre « québécois. »