Loi 17 et ses effets sur les Québécois

https://www.lesoleil.com/actualite/taxis-opposes-au-projet-de-loi-modifie-cadaae6a6b0f98a6c976a174f3446617

Hier, le gouvernement du Québec a adopté un projet de loi qui déréglementera l’industrie du taxi. Ceta permettra aux services de conduite comme Uber d’être introduits pour la première fois dans la région. La loi, appelée loi 17, était très controversé, et a été adoptée malgré l’opposition de l’industrie du taxi; il a été passé 53 contre 37. Le Québec devra maintenant voir l’impact de cette grande décision sur ses villes.

Beaucoup des personnes, en particulier celles du secteur des taxis, sont mécontentes du projet de loi 17. La principale préoccupation est que le projet de loi détruira le secteur des taxis et causer des milliers de personnes à perdre leur emploi. Une autre préoccupation est que la décision a été prise injustement et sous l’influence d’une entreprise de conduite; “Mais selon lui, la «décision a été prise par le premier ministre sous l’influence de son ami Pierre Karl Péladeau», désormais propriétaire de Taxelco, l’ancienne société mère de Téo Taxi, qui réunit, entre autres, Taxi Diamond, Taxi Hochelaga et Téo Techno.” (Marin). Le Premier ministre a nié ces affirmations. Cependant, si elles sont vraies, cela introduit un autre problème plus important pour le Québec, la question de la corruption du gouvernement. La principale justification donnée par le premier ministre du Québec pour l’adoption de la loi est qu’elle sinon, cela causerait des problèmes juridiques: “Parce qu’à partir de la semaine prochaine, le projet pilote avec Uber se termine et ne peut être renouvelé et on se retrouvera dans un vide juridique. Donc, il faut absolument que le projet de loi soit adopté d’ici la semaine prochaine” (Legault). 814 millions de dollars sont réservés pour indemniser les chauffeurs de taxi et les autres personnes touchées négativement par le loi. Cependant, beaucoup des gens pensent que cela ne suffit pas, y compris l’Association des taxis des régions du Québec. Ils veulent mettre en place un système de quotas qui limite le nombre de personnes qui peuvent créer leur propre service de taxi. Cela aiderait à maintenir la stabilité du marché des taxis, mais il n’été pas encore discuté. Les travailleurs ont même commencé à manifester dans les rues contre ce nouveau projet de loi.

À mon avis, il faut attendre de voir comment ce projet de loi va fonctionner. Il semble que le projet de loi va positivement affecter les citoyens, car il est plus rapide et plus facile d’obtenir un Uber ou Lyft que de prendre un taxi, et chacun peut créer son propre service de conduite avec facilité. Cependant, il semble également que le projet de loi sera très difficile pour les chauffeurs de taxi, et entraînera des chômeurs nombreux. Ce système fonctionne aux états-unis, donc je pense qu’il pourrait fonctionner au québec aussi, mais il va faire des dommages en cours de route.

2 Replies to “Loi 17 et ses effets sur les Québécois”

  1. C’est intéressant, je ne sais pas quand Uber a autorisée à New York, ou la difference avec des taxi du Québec et des taxis de New York, mais quand j’ai voyagé à New York, mon mère et moi, nous n’avons pas monté parce que la service était trop expensive pour nous. Où Uber et Lyft était bon marché (ou au moins en comparaison à cette service de taxi), si on voulait monter un taxi, cela coûterait 40+ dollars. Alors, le marché et plus competitve mais, des personnes n’arrête pas montent des taxi dans New York, jusque des personnes qui ne peut pas se permettre la luxe. Pendant que la situation avec le corruption est troublant, je pense ils ne devraient pas s’incliner à la volonté de des services de taxi. Ce n’est pas mal quand un marché devient competive, le problème est quant l’oppose arrive. Il sera difficile, mais il appartient aux services de taxi à changer avec les temps, ne pas le responabilité du gouvernement à bébé eux parce que leur industrie change.

  2. Je suis d’accord avec votre analyse. Aux Etats-Unis l’industrie de taxi a été complètement détruite par l’émergence des entreprises comme Uber and Lyft. Cependant, aux Etats-Unis, il y a des médaillons de taxi. Un médaillon de taxi est comme un permis que chauffeurs de taxi doivent acheter pour conduire un taxi. Des médaillons de taxi sont très chers. Donc, combines avec la popularité de Lyft et Uber, les médaillons de taxi ont détruit l’industrie du taxi aux Etats-Unis. Alors, en comparaison, je pense que la situation aux Etats-Unis est pire que la situation au Québec.
    Evidemment, il est dommage que les gens perdent leur emploi, mais il n’est pas surprenant. Récemment, il y a beaucoup d’emplois que sont remplacés car la disponibilité de la technologie. Dans ce cas, Uber et Lyft sont populaires parce qu’on peut demander un tour facilement sur leur portable. En plus, nous voyons cela avec des robots faisant le travail de simples travaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *